pnl ado et enfants

La PNL avec les enfants et les adolescents : explications

Découvrez en quoi consiste la PNL et ses bienfaits sur les enfants et adolescents.

Votre enfant angoisse quand il y a de l’orage, n’arrive pas à dormir seul le soir, car il a peur de se faire cambrioler ou refuse de se rendre à l’école ? Votre ado est persuadé qu’il n’aime pas lire, n’arrive pas à mémoriser ses leçons ou éprouve des difficultés à se faire des amis au lycée ? Les outils de programmation neuro-linguistique (PNL) peuvent l’aider à lever ses inhibitions. 

Formée à la PNL depuis 2014, je me sers de cette thérapie brève, qui regroupe un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi, pour accompagner en coaching les enfants et les adolescents. J’utilise régulièrement cette thérapie pour les aider à surmonter des peurs cristallisées, des blocages ou même des (petits) traumatismes. Dans cet article, je vous explique pourquoi la PNL est une véritable mine d’or pour apporter des changements positifs et durables dans la vie des jeunes. Bonne lecture !

Qu’est-ce que la PNL ?

La PNL (programmation neuro-linguistique) permet de parler à l’inconscient et de débloquer des freins, des peurs ou des blocages. Le thérapeute utilisera différents outils selon les situations pour aider son patient à changer de perspective, à progresser et à se sentir mieux. 

On utilisera par exemple la PNL pour aider une personne à gérer la critique, à retrouver confiance en elle ou encore à ne plus stresser dans une situation donnée.

La PNL part du principe que chaque individu se construit une « carte de son monde ». Il perçoit son environnement de manière propre, selon ses croyances et conditionnements. Il crée alors son propre filtre de la réalité et interprète les événements selon celui-ci.

L’objectif de la PNL est de modifier notre carte du monde afin de remplacer les peurs, les doutes ou les freins par des ressources positives, comme l’amour ou la confiance en soi. En tant que thérapeute, j’utilise la PNL pour aider les enfants et adolescents à déraciner des traumatismes et des blocages ancrés profondément dans leur inconscient afin qu’ils puissent continuer de vivre et de se développer sainement.

Quels sont les avantages de la programmation neurolinguistique ? 

Un changement de perspective sur les événements 

Les événements et expériences vécues s’impriment en nous depuis la plus tendre enfance. Un vieux monsieur qui nous crie dessus, une moquerie à l’école, une dispute entre nos parents… On en tire inconsciemment des conclusions : « les vieux messieurs sont méchants », « les copines de classe sont dangereuses », « les relations amoureuses sont compliquées ». Celles-ci s’ancrent en nous et influencent nos comportements futurs. 

La programmation neuro-linguistique permet de changer ces impressions. On re-programme pour avoir une perspective différente de ce qu’il s’est passé. Plus tôt c’est fait, moins cela fera de dégâts chez l’individu. C’est pourquoi il est intéressant de travailler directement avec les enfants et adolescents. 

La possibilité de parler à l’inconscient 

Lors d’une séance de coaching classique, on parle avec le conscient. Le problème, c’est qu’on n’a pas toujours conscience de nos angoisses et blocages les plus profonds. Parfois, le mental nous dit « tout va bien, on gère la situation », alors que nos comportements traduisent l’inverse. Pour aller plus loin dans le traitement du traumatisme, il faut s’adresser à l’inconscient, ce qui est possible avec la PNL. 

pnl enfants

La PNL avec les enfants et les jeunes, quelques exemples 

La gestion des critiques : technique de la dissociation 

Ce premier exemple concerne un enfant qui avait totalement perdu confiance en lui, car sa maîtresse lui avait dit qu’il écrivait « comme un cochon ». Il avait été totalement affecté par les mots de son institutrice. Pour l’aider à prendre du recul et à se défaire de cette étiquette plus que négative, j’ai utilisé la « dissociation ». 

J’ai dit à l’enfant de s’imaginer dans une salle de cinéma en train de regarder un film. Dans le film, il pouvait voir la maîtresse en train de lui dire qu’il écrivait salement. C’était une première étape pour l’aider à prendre de la distance face à la critique reçue. 

Pour aller plus loin, je lui ai dit de s’imaginer aller dans la salle de projection. Il pouvait revoir le film, mais cette fois-ci protégé par la vitre. Ensuite, je lui ai demandé de réorganiser le film pour l’interpréter différemment. S’il pouvait tirer une leçon ou quelque chose de positif de ce film, qu’est-ce que ce serait ? L’enfant m’a alors dit qu’il pouvait s’appliquer un peu plus dans l’écriture. 

La technique de la dissociation lui a permis de prendre du recul face aux critiques et d’en tirer quelque chose de constructif. Cet outil PNL est très efficace pour les personnes très sensibles et un peu « susceptibles ». 

La résolution d’un blocage : technique VAK 

J’ai accompagné une jeune fille de 15 ans qui détestait la lecture. C’était assez embêtant, car à cet âge, on demande beaucoup aux jeunes de lire à l’école. Au début, le blocage était inconscient, la jeune fille me disait simplement qu’elle n’aimait pas lire. Puis au fil des mois, je me suis rendu compte qu’elle avait vécu un mini traumatisme dans son enfance qui l’avait dégoûtée de la lecture. Vers ses 7 ans, quand elle apprenait à lire, sa mère lui criait dessus dès qu’elle faisait une faute ou qu’elle était trop lente. 

Pour enlever le blocage, j’ai utilisé la technique de la dissociation VAK (visuelle, auditive et kinesthésique). Il fallait qu’elle se dissocie de tous les éléments du traumatisme qu’elle avait imprimés en elle et qui étaient liés à la lecture : sa mère en colère avec de grands yeux (visuel), les cris de celle-ci (auditif) et la peur ressentie pendant l’engueulade (kinesthésique), alors qu’elle tentait de déchiffrer des mots péniblement.

Ensuite, nous avons pu ancrer des ressources positives à la place : de la confiance, de l’amour et de la compétence. 

Et devinez quoi ? 3 ou 4 semaines après, elle est venue dans mon cabinet avec un « gros pavé » à lire . Elle l’avait emprunté à une copine juste « pour le plaisir ». Je n’en revenais pas, c’était incroyable, elle avait repris goût à la lecture !

Autres cas où la PNL peut s’avérer efficace

La PNL peut également aider un enfant dans les cas suivants (liste non exhaustive) :

  • Peur de parler en public (qui se manifeste quand l’enfant doit réciter un poème ou faire un exposé),
  • Peur de l’orage, des cambriolages, du kidnapping, etc.,
  • Phobies diverses et variées,
  • Croyances limitantes face à ses capacités : « je suis nul en maths », « je rate toujours mes examens », « je fais plein de fautes d’orthographe », « j’ai joué comme une m*rde (lors d’un match de basket), etc. 
  • Angoisses liées aux autres : rejet à l’école, moqueries, humiliation, peur de l’abandon, trahison, injustice, etc. 

Le coaching PNL avec les jeunes 

Vous souhaitez aider votre enfant à gérer une peur ou une angoisse inexpliquée ? Vous aimeriez aider votre ado à surmonter un blocage ? Un accompagnement PNL pourrait vraisemblablement l’aider. Si vous souhaitez savoir si cette thérapie est adaptée dans la situation que surmonte votre enfant, contactez-moi. Nous verrons ensemble comment l’accompagner au mieux. 

*Je pratique également la PNL avec les adultes. Pour plus d’infos, contactez-moi ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.